Camille Scherrer, designer suisse, a créé une animation avec le logo du Parc, une bosse de tavillons.

Retour du loup

La déclaration du Parc

 

Le contexte

Chassé par l’être humain, le loup a disparu de Suisse dans la seconde partie du 19e siècle (à l’exception d’apparitions isolées entre 1908 et 1990). Dans le reste de l’Europe, il a pu se maintenir dans quelques endroits dont certaines régions d’Italie, où il a été protégé dès 1971. La convention de Berne de 1979, ratifiée par la Suisse en 1981, vise à promouvoir la coopération entre les États signataires afin d'assurer la conservation de la flore et de la faune sauvages et de leurs habitats naturels, le loup fait partie de sa liste d’espèces strictement protégées.

Dès 1995, le loup a fait sa réapparition en Suisse en provenance d’Italie, via les Alpes française. L’expansion de cette espèce le long des alpes est notamment due à sa protection au niveau européen, à la présence humaine réduite du fait de l’exode rural, à l’augmentation des ongulés sauvages (notamment le cerf, qui avait également été exterminé de Suisse avant 1850) et à l’augmentation de l’aire forestière. Les premières présences attestées de loup dans les Alpes vaudoises et la Gruyère datent de 2005 à 2009, cette espèce y est aujourd’hui considérée comme durablement présente. A l’échelle nationale la recolonisation du loup est actuellement dans sa deuxième phase, installation de petites meutes (la première meute s’est formée en 2012 dans les Grisons).

Après une absence de plus de 100 ans, le retour du loup dans des régions avec une forte présence humaine pose de nombreuses questions. La Confédération a mis sur pied un Plan Loup afin de respecter ses engagements visant la protection du loup tout en permettant une coexistence avec les activités humaines. Le retour du loup peut s’avérer problématique pour les éleveurs, en particulier les exploitants d’alpages avec du petit bétail. Des aides ont été mises en place afin de protéger les troupeaux. Des conditions ont aussi été émises pour autoriser le tir de certains individus si la situation l’impose. La révision de la loi sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages permettra une discussion sur une approche plus pragmatique de la cohabitation avec cette espèce protégée.

Plan Loup de l’OFEV : https://www.bafu.admin.ch/bafu/fr/home/themes/biodiversite/info-specialistes/mesures-de-conservation-de-la-biodiversite/protection-et-conservation-des-especes/grands-predateurs/le-loup.html

Est-ce que le Parc naturel Gruyère Pays-d'Enhaut a une influence quant à la présence du loup ?

En Suisse les parcs naturels ne jouent aucun rôle dans les stratégies de conservation du loup. Ces bases légales et programmes sont discutés avec les groupes d’intérêts concernés à l’échelon politique, cantonal et fédéral.

Qu’en dit le Parc naturel Gruyère Pays-d'Enhaut ?

Parmi les trois missions essentielles du Parc se trouvent la préservation de la nature et du paysage ainsi que le renforcement des activités économiques axées sur le développement durable. Le Parc s’est ainsi engagé à préserver la biodiversité comme à soutenir l’agriculture de montagne, le tourisme durable et la qualité de vie des habitants. Il vise à trouver un équilibre afin que les quatre régions qui le constituent soient mises en valeur aussi bien dans leurs richesses naturelles que dans leur économie durable, deux éléments forts qui constituent leur identité.

Dans le cadre de sa troisième mission, la sensibilisation, le Parc offre des plates-formes de discussion (conférences, commissions, états généraux, etc.) pour que des débats ouverts aient lieu, tels que celui engendré par le retour du loup. Le processus de gestion de la recolonisation de nos régions par le loup est inédit et complexe, il nécessite une information du public, une observation attentive des faits et des adaptations périodiques. L’important est que chacun puisse s’informer et s’exprimer en toute connaissance de cause.

Château-d’Œx, février 2018

 

Faites plaisir à vos proches en leur offrant des bons cadeaux du Parc. Ils pourront les utiliser pour réaliser les différentes activités du Parc à la carte ou encore se procurer de délicieux produits locaux contenus dans les Paquets de spécialités du Parc.

Commander des chèques cadeaux d'une valeur de 20.-, 50.- ou 100.-  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | +41 (0)848 110 888

Les bons cadeaux permettent à tout un chacun de découvrir les richesses du Parc grâce à un large programme d'activités. Si besoin des accompagnateurs en montagne guident le visiteur et partagent leur savoir sur tout ce qui fait la beauté du Parc.

 

Le projet région-énergie 2016-17 L’énergie un produit du Parc touche à sa fin. Après le bilan énergétique en 2016, des mesures concrètes ont été réalisées cette année dans le domaine de l’agriculture (15 agriculteurs intéressés aux économies d’énergie liée au séchage du foin en grange et au refroidissement du lait) et des économies d’eau chaude dans les immeubles résidentiels (près de 200 réducteurs de débit installés).

La journée du Parc du 11 novembre dernier Ensemble vers l’autonomie énergétique a permis de toucher un public diversifié d’une centaine de personne de toute génération confondue. Conférence, exposition, visites d’installations productrices d’énergie renouvelable et film, le programme a été riche.

Enfin l’action grand public, de vente de pommeaux de douche intelligents (économisant 50% d’eau et d’énergie) pour 10.- au lieu de 37.- a connu un joli succès. Quelques 60 ont été vendus lors de la seule journée de l’énergie.  Elle se poursuit jusqu’à fin 2017 :  Les habitants du Parc peuvent directement acheter leur pommeau de douche dans les bureaux du Parc  à Château-d’Oex ou les commander sur : http://www.sinum.com/bestellung/pnr-gruyere.

L’offre est limitée à un pommeau par foyer et il n’en reste plus qu’une quarantaine à disposition, n’attendez pas 

Tante Yvonne fut la gardienne de la cabane de Bounavaux de 1945 à 1968. Les Editions de la Sarine viennent de publier un livre s’inspirant des cahiers tenus en ces lieux. De quoi raviver la mémoire d’une époque vécue à la belle saison au pied du Vanil Noir.

Carnets Tante Yvonne

 Tante Yvonne 2

Photos, témoignages, commentaires de Tante Yvonne: le livre, réalisé par Micheline Repond, est riche d'enseignements sur la vie dans la montagne, au-dessus de Grandvillard. De la première messe, en 1934, célébrée par son oncle l'abbé Emile Pittet  jusqu'à la vente du vallon à la Ligue suisse pour la protection de la nature en 1968, le témoignage de cette femme au caractère bien trempé donne la possibilité de s'immerger dans la simplicité d'un quotidien teinté d'amitié, de générosité et de foi.

Les cahiers de Tante Yvonne sont désormais déposés au Musée gruérien.

Sous-catégories

PARC NATUREL REGIONAL GRUYERE PAYS-D'ENHAUT

Place du Village 6 1660 Chateau-d'Œx
+41 (0) 26 924 76 93

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

INFORMATIONS SUR LES ANIMATIONS ET INSCRIPTIONS


+41 (0) 848 110 888

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER